Les « Femme-Tortue »

Ces monumentales de Bernard Ryckelynck dévoilent ses différentes expressions formelles.

La série des « femme-tortue » : une théorie sur  » l’évolution. Selon l’artiste,  on parle toujours d’évolution de l’homme… pourquoi pas des femmes, et des femme-tortue qui plus est!

  • Le travail sur les femme-tortue naît dans les années 80 par des modelages instinctifs qu’il crée en écriture automatique . Toutes ses monumentales naissent de cette manière, par des modelages très expressifs, complexes au niveau forme et appelant à être agrandis (les modelages font 10-15 cm pas plus)
  • Le thème de la femme-tortue évolue prenant forme pour commencer en pierre et pour la série en cours d’exécution en séquoïa géant. Le groupe comporte aujourd’hui 5 pièces mais devrait s’étoffer prochainement (environ 10-12) .

Les voici lors de leur exposition au château de Noirmoutier :

les femme-tortue retournent à la mer

  • Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités